Les 7 réseaux sociaux les plus utilisés en Chine

Réseaux sociaux en Chine
Mon premier article sur les réseaux sociaux en Asie vous avait beaucoup plu alors, comme promis, voici l’article focus sur la Chine !
J’ai choisi de traiter le cas de la Chine continentale, c’est-à-dire hors Hong-Kong, Macao et Taiwan, où vous pouvez utiliser Facebook comme vous l’entendez. L’écosystème chinois est en effet très différent de celui de ses voisins de par les décisions politiques liées à l’Internet. Les grands réseaux américains tels que Facebook, Instagram etc. ainsi que les applications de messagerie Messenger, et plus récemment WhatsApp et Skype, sont interdits. Il n’est donc pas possible d’y accéder sans VPN (Réseau Privé Virtuel), un outil qui permet de se connecter à Internet avec une adresse IP localisée hors du pays où l’on se trouve, un « must-have » en Chine mais dont le gouvernement chinois va encore durcir les règles d’utilisation en 2018.

Les utilisateurs chinois en quelques chiffres

786 900 000 c’est le nombre de Chinois actifs sur les réseaux sociaux (soit 57% de la population), 100% d’entre eux y accèdent par mobile ! En moyenne, chaque jour, les Chinois consultent leurs réseaux pendant 1 heure et 50 minutes.

Maintenant, on peut passer au classement !

 

1. WeChat

WeChat - Réseaux sociaux en Chine

En tête de classement, car 62% des internautes chinois entre 16 et 64 ans sont sur WeChat. Il s’agit initialement d’une application de messagerie instantanée qui s’est par la suite diversifiée vers le m-commerce et le paiement, entre autres. Considéré comme une sorte d’imitation de Facebook (notamment avec son option « Moment » un fil d’actualité où l’on peut voir les activités de ses amis), WeChat se positionne aujourd’hui comme leader, devant le réseau social américain, sur certaines technologies (par exemple, le paiement dématérialisé qui est en place depuis plusieurs année en Chine et qui est en phase de devenir une norme). WeChat fait partie intégrante de la stratégie des marques en marketing digital (j’y reviendrai lors d’un prochain article, stay tuned ).

 

2. Youku

Youku - Réseaux sociaux en ChineYouku est une plateforme de partage de vidéo plus ou moins équivalente à YouTube. Son fonctionnement est ainsi très similaire à celui de l’américain. Cependant on retrouve avant tout du contenu « professionnel » (films, émissions etc.). 48% des internautes chinois entre 16 et 64 ans en sont utilisateurs. Ainsi, il s’agit aussi de la 2e plateforme sociale la plus utilisée en Chine après WeChat. En effet, les Chinois sont très friands de vidéo (je pourrai revenir sur le marketing vidéo en Chine si vous le souhaitez). Youku s’intègre de plus en plus dans les stratégies marketing digitales des marques, le marketing vidéo gagnant de plus en plus de terrain en Chine et dans le reste de la région.

 

3. Qzone

Qzone - Réseaux sociaux en ChineDéveloppé par Tencent et ancêtre de WeChat, la plateforme reste très utilisée. Elle est souvent comparée à MySpace. Le réseau est relié à la messagerie QQ, l’utilisateur a ainsi un compte pour les deux plateformes. Il y a une version gratuite et une version payante. Le concept est le suivant : une sorte de journal que l’on tient en y partageant ses textes, photos, des vidéos ou de la musique. L’utilisateur peut également retrouver d’autres inscrits avec les mêmes goûts que lui ou intégrer des groupes. La plateforme possède également un espace jeux. Tout ce qui est discussion se passe sur QQ. Pour les publicitaires le réseau offre deux options : les posts sponsorisés et les bannières (qui apparaissent sur le côté du fil d’actualité).

 

4. Sina Weibo

Sina Weibo - Réseaux sociaux en ChineIl s’agit d’une plateforme de micro-blogging (微博 wēibó) généralement assimilée à un mix entre Facebook et Twitter. Bien que très surveillé et souvent censuré (comme la quasi-totalité des plateformes sociales en Chine), Weibo reste très populaire et influent : les célébrités vont généralement interagir avec leurs fans via ce réseau. A noter qu’il sert également de source d’informations pour beaucoup, les Chinois ayant une confiance limitée dans les media traditionnels. Ce réseau permet par ailleurs aux marques d’être en contact avec leurs consommateurs (il est possible de créer sa page, de la personnaliser, de la faire certifier et d’avoir des followers). La plateforme est optimale pour les marques proposant des produits à implication élevée, souhaitant développer leur notoriété en Chine (beaucoup de marques de luxe, de cosmétiques, de mode etc. ont leur page Sina Weibo).

 

5. Tudou

Tudou - Réseaux sociaux en ChineC’est un autre site de partage de vidéo. Celui-ci a fusionné avec Youku en 2012. Cela signifie que les deux plateformes appartiennent à la même entreprise (Youku Tudou Inc), le tout appartenant à Alibaba Group. Cependant on a toujours deux sites distincts. Tudou tend à avoir davantage de contenus générés par les utilisateurs par rapport à Youku qui propose, on l’a vu plus haut, plutôt des films, séries et contenus de marque.

 

6. Tencent Weibo

Tencent Weibo - Réseaux sociaux en ChineC’est une autre plateforme de micro-blogging, très similaire au fonctionnement de Twitter. Le concept est également équivalent à celui de son concurrent Sina Weibo : on y partage du texte, des images et des vidéos. Ce qui les différencie est la possibilité pour les utilisateurs de Tencent Weibo de se connecter avec leur compte QQ (messagerie développée par Tencent, au même titre que Qzone et WeChat).

 

7. Renren (ex Xiaonei)

Renren - Réseaux sociaux en ChineCe réseau initialement créé pour retrouver ses camarades d’école perdus de vue, est également considéré comme un équivalent de Facebook. Ce, pour deux raisons : d’une part, la plateforme a justement gagné en popularité de par l’absence de Facebook sur le marché chinois et d’autre part, le design du logo peut faire penser à une affiliation entre les deux firmes, mais il n’en est rien. Cependant, depuis quelques années Renren s’est fait dépasser par d’autres réseaux et est maintenant plutôt sur le déclin bien qu’encore très utilisé (21% des internautes chinois entre 16 et 64 ans).

 

Réseaux sociaux en Chine
© Connect with Asia, 2017 / Données: We are social et Hootsuite

 

Ce que l’on peut retenir sur les réseaux sociaux en Chine

Mis à part WeChat qui a su s’exporter en devenant la plateforme par défaut pour communiquer avec la Chine (aussi bien personnellement que professionnellement), les autres ne sont généralement utilisés que par des internautes chinois ou dans les pays sinophones. Le reste de la région, y compris Hong Kong et Taiwan, préfère Facebook, YouTube ou encore WhatsApp.

On remarque aussi que la plupart de ces réseaux sont en fait développés par la même entreprise : Tencent, deuxième plus gros acteur des réseaux sociaux dans le monde, qui vient juste de détrôner en bourse son principal concurrent, Facebook. L’impossibilité pour les réseaux occidentaux de se développer sur le marché intérieur a beaucoup contribué au succès des réseaux chinois en Chine. Nous sommes à l’heure où les géants chinois de l’internet sont en train d’opérer leurs premiers mouvements d’exploration hors de leurs frontières.

Un article spécifique sur WeChat arrive bientôt. Si vous souhaitez lire un article individuel sur un autre des réseaux présentés dans cet article, n’hésitez pas à me contacter ou à me le dire en commentaire ! 

Avez-vous déjà essayé certains de ces réseaux ? Qu'en avez-vous pensé ? 🙂

Sources

"Digital in 2017: Eastern Asia". We Are Social et Hootsuite, janvier 2017.

10 Chinese Social Media Sites You Should Be Following. Julie Meredith pour synthesio.com, mars 2013.

6 Chinese Social Media Sites You Should Know About. Angela Fang pour tutorming.com, mars 2016.

Overview of Chinese Social Media Marketing Channels, Part 1: QQ and Qzone Marketing. sampi.co, septembre 2016.

Articles similaires

Partagez cet article !
  • 8
    Partages

3 commentaires sur “Les 7 réseaux sociaux les plus utilisés en Chine”

  1. Bonjour,
    J’aurais des questions sur les langues utilisées en Chine sur les réseaux sociaux : est-ce qu’il y a une langue commune privilégiée mandarin, cantonais, globish, …? Est-ce que les marques font des traductions systématiques de leurs pages pour être au plus près des consommateurs chinois sur tout le territoire? Est ce que les marques étrangères le font?
    Merci d’avance pour votre réponse.

    1. Bonjour Nathan,

      Merci pour votre commentaire ! 🙂

      Alors de ce que j’ai pu observer c’est le chinois simplifié qui est privilégié sur les réseaux sociaux chinois (puisqu’il s’agit du système d’écriture utilisé en Chine continentale, à Hong Kong ou Taiwan on retrouve le système d’écriture traditionnel).

      Les vidéos qui circulent peuvent être en mandarin, cantonais ou autres dialectes mais elles seront généralement sous-titrées en chinois simplifié, qui est compris par toute la Chine continentale (parfois même le mandarin a des subtilités, entre celui parlé à Pékin et celui pratiqué à Shanghai par exemple, donc les chinois se retrouvent par le langage écrit).

      Si l’on prend la cas de WeChat (le réseau qui s’est le plus exporté), celui-ci propose différentes versions en fonction du pays. Ainsi, si l’utilisateur se trouve à Hong Kong ou à Taiwan, c’est une version différente de la version chinoise qu’il va télécharger (une version en caractères traditionnels). Par exemple, l’interface de la version que j’ai est en français (mais le contenu auquel j’ai accès reste en chinois simplifié).

      Les autres réseaux étant finalement très peu utilisés en dehors de la Chine, ceux-ci vont proposer une version en chinois simplifié et parfois une version internationale (en anglais), c’est le cas de QQ par exemple.

      Les marques (locales ou étrangères) présentent sur des réseaux en Chine postent systématiquement du contenu en chinois (système d’écriture simplifié, encore une fois). Je peux prendre l’exemple de L’Oréal qui le fait très bien ou encore des grandes marques de luxe françaises (Chanel etc.) mais également de plus petites entreprises comme BienManger.com (une entreprise établie dans la Lozère qui propose des produits d’épicerie fine). Les consommateurs ne seraient pas réceptifs à l’anglais. Le seul contenu que j’ai vu en anglais était à destination des expatriés.

      J’espère avoir pu répondre à vos interrogations. N’hésitez pas à me contacter via le formulaire ou à me laisser un autre commentaire si vous avez d’autres questions ! 🙂

Laisser un commentaire