L’essor du paiement mobile à Singapour

Paiement Mobile à Singapour
91% de la population singapourienne possède un smartphone, en faisant le pays le plus utilisateur d’Asie, avec la Corée du sud.
Singapour ambitionne d’être toujours à la pointe d’une technologie partagée par tous les habitants. Le gouvernement encourage donc toutes les innovations susceptibles de faire de la cité-état la ville la plus moderne et futuriste du monde. C’est pourquoi le gouvernement a choisi d’apporter son soutien actif au paiement par mobile. Le résultat de ce choix est que le paiement dématérialisé est en train de gagner rapidement du terrain à Singapour. Différents acteurs sont déjà sur le marché et s’efforcent d’y développer leurs solutions de e-paiement.

Une volonté gouvernementale

En plus de transformer Singapour en « smart city », les objectifs gouvernementaux de mener la révolution technologique sont d’autant plus urgents que le paiement dématérialisé permet une diminution de la masse monétaire notamment métallique en circulation, un contrôle accru sur les échanges et une interconnexion financière favorable aux établissements bancaires. Dans le système particulier de gouvernance de Singapour, gouvernement et banques sont en passe d’être à la tête d’informations précises telles que les habitudes de consommation de leurs concitoyens, ou le chiffre d’affaire des commerçants, leur zone de chalandise etc., même si, évidemment, un certain nombre de précautions sont prises pour protéger la confidentialité.

Cependant, le paiement dématérialisé a beaucoup d’avantages pratiques qui peuvent éventuellement contrebalancer les problèmes de risque d’utilisation des données personnelles. Par ailleurs, comme il est important pour le gouvernement singapourien de maintenir le contrat social en faisant en sorte que personne ne soit en marge de la révolution digitale et technologique, le paiement par mobile semble être la solution idéale pour une utilisation transversale et quotidienne du numérique dans toutes les classes de la société.

Mais, le gouvernement le sait : en réalité, bien que très connecté, les singapouriens restent méfiants de ce type de service. Ils préfèrent généralement payer en liquide.

C’est pourquoi le gouvernement mène une politique très activiste, visant à la propagation de ce type de paiement dans tous les secteurs de commerces physiques jusqu’aux moins formels, comme les food courts (des lieux habitués du cash où les cartes de crédit ne sont pas toujours acceptées). Le but affiché est que tous ces lieux un peu « locaux » : hawker centers*, coffee shops etc., souvent situés juste aux pieds des HDB**, et donc généralement fréquentés uniquement par des singapouriens, offrent le service de e-paiement.

Pour ce faire, le gouvernement emploie deux méthodes volontaristes d’incitation utilisant d’une part, son autorité juridique et administrative, et d’autre part, ses canaux d’informations officielles en direction du grand public.

Concernant l’autorité juridique et administrative, c’est ni plus ni moins que l’Autorité Monétaire de Singapour qui est chargée, en collaboration avec les établissements bancaires, de convaincre les commerçants de proposer le service à leurs clients. Concernant l’information officielle, celle-ci passe essentiellement par le e-marketing officiel sur des pages du site du gouvernement de Singapour, où sont mis en ligne des articles faisant la promotion de cette solution de paiement, tout en rassurant sur sa sécurité.

*Hawker centers : un genre de food court, en plein air et sans la clim (photo ci-dessous).

**HDB : Ce sont des immeubles, semblables aux HLM, dont la propriété est strictement réservée aux singapouriens et résidents permanents avec des quotas correspondants aux différentes ethnies que l’on retrouve à Singapour (chinoise, indienne et malaise) mais on peut retrouver des « étrangers », souvent en sous-location.

Hawker Center Singapour - Paiement mobile à Singapour

 

Les principaux acteurs du paiement par mobile à Singapour

Les banques locales

On pourrait croire que l’activisme du gouvernement singapourien aurait favorisé les applications de paiement des établissements bancaires locaux  : DBS (PayLah) ou encore OCBD (Pay Anyone). Cependant, leurs solutions sont très spécialisées, on les retrouve surtout dans les taxis et les food courts, et donc elles ne sont pas encore très développées dans le pays.

NETS

Logo NETS - Paiement mobile à Singapour

NETSPay, entreprise initialement spécialisée dans les solutions digitales de transactions internationales et basée à Hong Kong et à Londres, est la solution la plus adoptée pour le moment. C’est elle qui a la base d’utilisateurs (commerçants et clients) la plus large. Le paiement par mobile se fait au moyen d’un QR (quick response) code, relié à une carte bancaire Nets, une sorte de version digitalisée de sa carte.

Grab
Logo Grab - Paiement mobile à Singapour

Grab est connue pour son application de réservation de taxi, très utilisée en Asie. L’entreprise a lancé son service de paiement mobile GrabPay. Initialement, l’application servait à payer les taxis partenaires et à transférer de l’argent. Depuis peu, elle permet également de payer ses achats chez les commerçants partenaires. Pour payer, il suffit ici de scanner le QR code du commerçant.

Visa
Logo Visa PayWave - Paiement mobile à Singapour

Pour promouvoir le e-paiement et son application, Visa, avec Visa Paywave, a lancé une campagne de publicité mettant en scène une célébrité locale, Uncle Sim (ancien agent immobilier) dans un Food Republic (enseigne de food court très répandue). Il vient à la rescousse de son ami qui ne parvient pas à payer sa commande avec un téléphone, en lui montrant à quel point le e-paiement est « So Simple » à condition que l’on n’utilise pas le téléphone de quelqu’un d’autre. La publicité a mis ainsi vraiment l’accent sur la sécurité, l’un des principaux freins des personnes âgées à adopter une telle solution de paiement. Campagne diffusée à très grande échelle et de manière répétée, puisque j’ai pu la voir plusieurs fois au cinéma. Le but en est non seulement d’asseoir la notoriété du paiement mobile à l’aide de Visa Paywave, mais aussi d’atteindre le segment de la population qui peut se sentir dépassé par ce type de solution.

Les autres acteurs

Apple avec ApplePay et Samsung avec SamsungPay sont présents sur le marché par leur interface, dont le système de paiement utilise le service Visa. Visa l’a bien expliqué avec une autre publicité, cette fois-ci Uncle Sim est au supermarché !

Enfin, les géants Alibaba avec AliPay et Tencent  avec  WeChat, dont les solutions se développent de plus en plus en Chine, souhaitent se développer en Asie Pacifique. Singapour est donc un marché privilégié. Cependant, leurs solutions de e-paiement par mobile sont encore très peu développées dans la Cité-Etat. Nul doute qu’ils vont entrer en lice très bientôt.

Par ailleurs, on peut noter au passage que l’on peut distinguer deux types de solutions proposés par les acteurs du marché : l’une où l’application est reliée à une carte de crédit, la seconde où il faut créditer de l’argent sur la plateforme avant de pouvoir l’utiliser comme moyen de paiement mobile.

Ainsi, de nombreux acteurs cherchent à s’accaparer le marché (je n’ai énuméré que les principaux). C’est à celui qui arrivera à convaincre la majorité des commerces de proximité qui deviendra le vrai leader de ce marché. Le gouvernement singapourien s’est donné jusqu’à 2020 pour convertir plus de la moitié des points de vente de restauration locale au interfaces de paiement digital. Le e-paiement à Singapour est certainement destiné à être une grande tendance qui devrait se confirmer si gouvernement et établissements financiers parviennent à maintenir des relations de confiance avec le grand public, de manière à faire du paiement par mobile un geste anodin du quotidien des citoyens.

Avez-vous déjà payé avec votre téléphone ? Que pensez-vous des solutions de e-paiement ?

Sources

Why should Singapore move towards e-payments?. Gouvernement de Singapour, septembre 2017.

How Singapore’s race to go cashless can be more inclusive. Seha Yatime pour todayonline.com, septembre 2017.

Pay with Nets app on a phone from October; more QR code payment, tap and pay options for Nets soon. Lester Hio pour The Straits Times, septembre 2017.

Grab's e-wallet lets users pay for food items. Lim Min Zhang pour The Straits Times, novembre 2017.

Articles similaires

Partagez cet article !
  • 13
    Partages

Laisser un commentaire