Asie du Sud-Est et marketing digital: panorama des opportunités

Marketing digital en asie
Chaque années les chiffres du digital en Asie augmentent de façon très prometteuse. La région offre toujours plus d'opportunités pour les entreprises du digital ou pour celles s'en servant pour mener à bien leurs stratégies de développement. Encore faut-il savoir que même dans un monde global, l’uniformité n’est pas de mise : il faut s’adapter aux pratiques locales.
Ayant eu l’opportunité de séjourner et de travailler dans des start-ups en Asie Pacifique, j’ai ouvert ce blog pour communiquer, dialoguer et apporter quelques  éclairages à partir de mes observations et expériences de terrain du marketing digital en Asie (en savoir plus).

Des acteurs locaux puissants

Le marketing digital en Asie du Sud-Est a évidemment des similitudes avec celui que nous connaissons en occident. Que ce soit en terme de technique (SEO, publicité en ligne etc.) ou d'outils (Google AdWords, Analytics etc.). Cependant, des entreprises très influentes ont su tirer leur épingle du jeu de la révolution numérique et répondre aux géants américains qui se sont imposés sur leur continent et en Europe.

Cela se vérifie, par exemple, dans le domaine des réseaux sociaux (Kakaotalk, LINE, WeChat etc.), ou encore de la vente en ligne (Alibaba, Lazada etc.). Ces entreprises règnent sur la région et font la singularité de l’Asie dans le paysage numérique mondial. Il est donc intéressant de s’attarder sur ce qui se pratique dans ces pays, ainsi que sur les habitudes des populations, pour ainsi adapter sa stratégie digitale au mieux.

Le Sud-Est de l’Asie est par ailleurs un formidable hub pour les entrepreneurs du monde entier. On peut prendre l’exemple de Singapour, qui a mis l’innovation au cœur de sa stratégie de développement. La ville encourage grandement la création de startups et l’arrivée d’entreprises. Ce sont les acteurs des nouvelles technologies qui sont aujourd'hui les plus demandés.

 

Aperçu général

L’Asie du Sud-Est c’est 1,3 milliards d’utilisateurs d’internet, et donc de cibles potentielles pour les digital marketeurs.

Plus de 50% de ces utilisateurs se trouvent en Chine. Un marché qui peut sembler difficile à appréhender mais qui reste atteignable avec une bonne stratégie. Evidemment, celle-ci doit considérer les spécificités du digital sur le territoire (sur lesquelles je reviendrai très bientôt !).

 

L’usage du mobile

Autre belle opportunité à saisir en terme de marketing digital en Asie: les supports mobiles. Les internautes passent en moyenne presque 1 heure par jour à consulter le web sur leur Smartphone, et ce, hors applications. Le champion de la région étant l’Indonésie.

Les habitants des zones reculées (comme j’ai pu l’observer aux Philippines mais qui se vérifie également dans d’autres pays comme la Malaisie par exemple) n’ont pas les mêmes revenus qu’en ville. Ils doivent parfois faire un choix entre ordinateur et Smartphone. La fonction utilitaire de ce dernier fait que ce choix va souvent se porter sur lui.

En ville, la norme est d’avoir un Smartphone, il fait partie de la vie quotidienne de ses utilisateurs. Dans des pays comme la Chine ou la Corée du Sud, il est même commun de l’utiliser comme moyen de paiement. Le mobile fera lui aussi l’objet d’un article à part entière.

 

La place des réseaux sociaux

Si l’on se concentre sur les réseaux sociaux, la région représente 1,2 milliards d’utilisateurs actifs. Encore une fois, étant donné sa population, c’est la Chine qui se place au top du classement. Elle représente une part de 64% parmi tous les utilisateurs du Sud-Est asiatique.

De mon expérience, les réseaux sociaux sont des canaux clés pour atteindre les consommateurs asiatiques, quels que soient les marchés visés. Comme nous l’avons vu plus haut, de manière générale, les populations sont très connectées, notamment par mobile.

Facebook demeure un incontournable (305 millions d’utilisateurs).  Mais il est indispensable de connaître et de maîtriser les réseaux sociaux locaux (notamment en Chine). Ces réseaux diffèrent en fonction des pays et utilisés correctement, ils peuvent permettre d'obtenir de vrais résultats suite à sa campagne marketing digital en Asie (un article arrive sur le sujet).

 

Le commerce social

Alors que Facebook vient tout juste de lancer sa section marketplace en France, ses semblables asiatiques sont déjà très avancés dans la vente via les réseaux sociaux.

Il est ainsi possible de faire du shopping via certaines applications (par exemple, les mini-sites internes à WeChat), de réserver des taxis (notamment via LINE et WeChat) ou encore de payer en ligne ou en magasin avec son Smartphone (Alipay, LINE, WeChat).

Cette liste n'est certainement pas exhaustive ! Peut-être y'a-t-il d'autres opportunités que vous auriez identifiées ? 🙂

Articles similaires

Partagez cet article !
  • 7
    Partages

Laisser un commentaire