La vidéo : la tendance Marketing de contenu au Japon

Marketing de contenu au Japon
Je l’avais déjà évoqué dans les premiers articles parus sur mon blog : les japonais sont friands de contenu vidéo. La vidéo est la principale activité sur smartphone pour 76% des utilisateurs japonais. 21% des adultes interrogés pour Consumer Barometer de Google déclarent regarder des vidéos en ligne tous les jours. Par ailleurs, YouTube est le premier réseau social au Japon. Cet article sera donc un focus sur les tendances en terme de Marketing de contenu vidéo au Japon !

Les différents types de contenus vidéos proposés par les marques

De nombreuses marques se sont mises à la création de contenu vidéo en ligne pour cibler les consommateurs japonais. Que ce soit dans l’automobile, les biens de grande consommation ou encore la tech, on a noté de belles réussites marketing en 2016. Par exemple, Nissan a signé 8 des 10 vidéos publicitaires les plus partagées cette année là dont la numéro 1, « The Professional of Japan ». Celle-ci mettait en valeur le travail des artisans japonais, des « héros » pour la marque qui se félicite du succès de cette campagne : ces héros japonais sont maintenant « reconnus dans le monde entier ».

De son côté, la campagne web de Coca-Cola pour sa marque de boisson énergétique Real Gold représentait 17% des partages en 2016. Elle met en scène ce qu’elle appelle « la gymnastique des businessmen » à différent moment de la journée d’un homme d’affaire.

Plus récemment, en mai 2017, Yahoo! JAPAN s’est associé à Bloomberg Media (leader de l’actualité business et financière mondiale) dans l’optique de proposer des vidéos sur le site du moteur de recherche. Le premier moteur de recherche au Japon (avec 90 millions d’utilisateurs par jour) souhaitait ainsi proposer des contenus relatifs au business et à la finance à ses utilisateurs. Tandis que cela permettait à Bloomberg de se développer un peu plus sur le marché japonais en atteignant les nombreux utilisateurs de Yahoo! JAPAN.

 

Les consommateurs japonais et la vidéo en ligne

Lorsque l’on analyse les publicités qui ont marchés sur le toile ou le type de vidéo recherché par les japonais, on peut en déduire certaines tendances.

En terme de création pure, jouer sur les émotions semble être un réel facteur de succès au Japon. Animer sa communauté et lui permettre d’interagir avec la marque et d’autres membres fait également partie des tendances. C’est ce qu’a fait Audi en créant l’évènement en offline pour le lancement de la Audi TT en 2015 (je vous laisse découvrir ce qu’ils ont fait dans la vidéo ci-dessous). Résultat, la vidéo a été partagée par 18% des internautes qui avaient vu la vidéo.

Au Japon, encore plus qu’ailleurs, il est important d’adapter sa stratégie au marché. Ainsi, les consommateurs apprécient lorsque le contenu qu’ils visionnent fait appel à des références locales, qui ne seront comprises que sur ce marché, le tout en langue japonaise (sous-titrer un contenu en anglais ne suffira pas).

Le contenu doit évidemment s’adapter aux supports mobiles. Pour rappel, 76% des utilisateurs de smartphone au Japon visionnent des vidéos. Le taux d’engagement y est supérieur à l'ordinateur et à la norme mondiale.

Avoir recours à la promotion payante de ses contenus peut également contribuer à la visibilité de ceux-ci et au succès de la campagne web au Japon.

En tant que consommateur, êtes-vous plus sensibles à des contenus vidéos de la part des marques sur Internet ?

Sources

"Digital in 2017: Eastern Asia". We Are Social et Hootsuite, janvier 2017.

"Japan Video Content Marketing Trends, Tips for Creating Online Video for Japanese Audiences". Chioma Anyalewechi pour an-yal.com, mai 2017.

"Yahoo! JAPAN partners with Bloomberg Media to offer video content". Angel Tang pour marketing-interactive.com, mai 2017.

Articles similaires

Partagez cet article !
  • 13
    Partages

2 commentaires sur “La vidéo : la tendance Marketing de contenu au Japon”

  1. Personnellement, c’est vrai que ça peut m’intéresser, en fait plus qu’à la télé, parce que sur internet, il y a une possibilité d’avoir un peu plus de temps pour exprimer des idées ou même donner de vraies infos sur le produit. Mais ça dépend: si c’est pour répéter toujours les mêmes vieux clichés qui fatiguent tout le monde….
    Dans les exemples, je trouve que l’idée des « exploits » quotidiens des travailleurs manuels japonais pour parler d’un utilitaire est absolument géniale, étonnamment réalisée, caméra à l’épaule et lumière au petit poil, beaucoup plus que l’autre qui est finalement très convenue, sans surprise (vroum vroum et compagnie, sauf que la voiture est à la verticale).
    Merci pour le blog et pour l’info

  2. Moi, je ne regarde pas trop les vidéos de pubs, pas plus sur internet qu’à la TV. Et quand je vois l’argent qu’Audi dépense pour me vanter ses voitures, je n’ai plus du tt envie de l’acheter, je me dis que c’est moi qui paye le coût de leur pub dans le prix de ma voiture.
    Merci pour ton blog, j’adoooore l’Asie !

Laisser un commentaire